Bulletin n° 129 de Stratpol : Macron en Chine et la carte militaire

Le bulletin 129 de Stratpol de Xavier Moreau vient de paraitre aujourd’hui (14/04/2023). Le bulletin n° 129 de Stratpol aborde les thèmes suivants : Regarder les bulletins de Stratpol, c’est accéder à un autre point de …

Bulletin n°129 de Stratpol

Le bulletin 129 de Stratpol de Xavier Moreau vient de paraitre aujourd’hui (14/04/2023).

Le bulletin n° 129 de Stratpol aborde les thèmes suivants :

  • Point sur l’économie,
  • Les raisons du Rouble faible,
  • Plainte de Akhmetov contre la Russie pour dommages et intérêts,
  • Le fiasco et le ridicule de la visite d’Emmanuel Macron en Chine escortée par Ursula von der Leyen,
  • François Hollande piégé par les Russes Vovan et Lexus,
  • L’interdiction dorénavant de filmer les cimetières en Ukraine,
  • Les pseudos fuites de la CIA,
  • Le Gamelin nouveau avec Olivier de Bavinchove,
  • La difficulté de la destruction des lignes logistiques ukrainiennes,
  • La redoutable efficacité des bombes planantes russes,
  • La contre-offensive ukrainienne,
  • La carte des opérations militaires.

Regarder les bulletins de Stratpol, c’est accéder à un autre point de vue que celui des chaines de télévision occidentales et dont la ligne éditoriale reflète trop fidèlement celle des gouvernements et de l’OTAN.

Il ne nous reste plus qu’à attendre avec impatience le bulletin n° 130. En attendant, n’hésitez pas à déposer un commentaire, pour nous faire part de vos impressions.

Foire aux questions (FAQ) sur Stratpol et le bulletin n° 129

Autres articles sur le conflit en Ukraine

En complément, nos autres publications autour du conflit en Ukraine et l’économie russe :

Acheter le dernier livre de Xavier Moreau : Ukraine : pourquoi la Russie a gagné

Cliquer sur l’image pour commander le dernier livre Xavier Moreau sur Amazon :

Acheter le dernier livre de Xavier MOREAU
Xavier Moreau : Ukraine : pourquoi la Russie a gagné

Le 21 février 2022, huit ans jour pour jour après le coup d’État de Maïdan, Vladimir Poutine reconnaissait les deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. C’est une opération de grande envergure qui démarra trois jours plus tard, permettant au contingent russe, pourtant en large infériorité numérique, de s’emparer et en seulement deux mois de la totalité des rives de la mer d’Azov. Le succès de cette campagne éclair a amené Kiev immédiatement à la table des négociations. Mais, Londres et Washington ne l’entendaient pas ainsi et entraînèrent l’Occident dans une guerre, perdue d’avance, contre la Russie.

Votre avis sur le bulletin 129 de Stratpol nous intéresse :

Dites-le-nous dans les commentaires. Merci.

Laisser un commentaire